Reprise en sous-œuvre et imperméabilisation d’une fosse de transbordeur

Spécialisée dans la fabrique d’électrodes en graphite destinées aux fours à arcs utilisés en sidérurgie électrique, la société GRAFTECH INTERNATIONAL a récemment fait appel à URETEK® pour la réalisation d’une reprise en sous-œuvre partielle de sa fosse de transbordeur de son atelier de cuisson via le procédé d’injections Deep Injections incluant également sa remise hors eau en raison de la présence subaffleurante de la nappe phréatique.

 

Une structure béton fragilisée  

Située à Calais (62), l’usine GRAFTECH dispose d’une fosse de transbordeur réalisée en 1974 et dimensionnée pour pouvoir accueillir jusqu’à 400 tonnes réparties sur 8 galets espacés d’environ 2 ml les uns des autres. Chaque semaine, une trentaine de transferts était effectuée à l’aide d’un transbordeur circulant sur deux voies parallèles mais la charge effective était alors de 450 tonnes, soit 50 tonnes au-delà de la charge d’exploitation prévue.

Au fil des passages répétés du transbordeur sur les rails de la fosse, un affaissement sur près d’une quarantaine de mètres est apparu sous l’effet du poids et des fluctuations de la nappe phréatique. Des arrivées d’eau et de sable étaient visibles dans la fosse. 

En plus de ces problématiques, d’autres ont pu être mises en avant lors de la mission d’investigations techniques diligentée par Ginger CEBTP  et notamment :

  • Le décallage de plusieurs centimètres entre le rail du quai et celui du transbordeur,
  • La décompression localisée des sols d’assise des longrines supports de rail lors des travaux d’extension de fosse en 2005 (sur 27 mètres linéaires).

Une reprise en sous-œuvre avec 2 objectifs

D’ici 2019, la structure devra pouvoir recevoir une charge effective de 515 tonnes sur 8 galets mais avant de pouvoir mener à bien ce projet, il était indispensable de conforter la fosse sur la partie touchée par les désordres et d'augmenter la portance du sol sus-jacent afin qu’il puisse accueillir les charges d’exploitation supplémentaires.

L’étude géotechnique a démontré que le sol disposait d’une compacité médiocre jusqu’à une profondeur de 1m20 puis correcte jusqu’à 1m50 et bonne au-delà. Ce défaut de portance résulterait des travaux d’extension de la fosse ayant déstabilisé l’ouvrage existant à cause soit d’une décompression des sols pendant les terrassements, soit du pompage mis en œuvre à l’occasion du chantier.

Les injections de résine expansive URETEK® ont alors été utilisées à titre curatif dans les zones altérées puis à titre préventif pour l’ensemble de la fosse afin d’améliorer les caractéristiques mécaniques du sol. Au total, il est prévu de traiter 256 mètres linéaires de longrine sous rail à l’aide d’injections réalisées sur plusieurs niveaux jusqu’à 1,50 mètres de profondeur.  

 

Attentivement contrôlée à l’aide de niveau laser (précision au 1/10ème de millimètre), toute l’opération s’est parfaitement déroulée tout en respectant l’alignement géométrique et altimétrique de la voie de roulement en adéquation avec les voies de chargement des fours de cuisson ainsi que les contraintes de délai fixées par l’arrêt de l’usine.

 

Une imperméabilisation pour pallier les infiltrations

Antérieures à l’extension, les infiltrations d’eau sont progressivement apparues en raison de la poussée de la nappe phréatique sus-jacente et de la vetusté de l’ouvrage. Pour rendre la fosse imperméable, le nouveau procédé Water Barrier by URETEK® a été employé.

Ce dernier consiste à associer une résine expansive spécifique à un gel saturant pour créer une épaisse barrière contre les infiltrations d’eau. Tandis que la résine expansive diffusée à l’arrière du voile contre terre sature les macro-vides du sol, le gel remplit tous les micro-vides non atteints par le premier traitement. Cette double action assure un remplissage homogène de toutes les cavités du sol ainsi que celles situées entre le sol et l’ouvrage. Aucun temps de séchage n’étant nécessaire, le résultat fut immédiat !   

Ainsi, 230 mètres linéaires de joints étanches au sein de la zone sinistré ont été imperméabilisés par URETEK® selon le maillage d’injection explicité ci-après.

In fine, seules 8 journées d’intervention auront été nécessaires pour obtenir les résultats escomptés.

Un choix stratégique

Le maître d’ouvrage cherchait une solution pouvant répondre à toutes les problématiques de l’installation (renforcement, mise hors eau). Au-delà de leur complémentarité, les deux procédés URETEK® ont été privilégiés pour leur rapidité de mise en œuvre et leur caractère non invasif. La parfaite maîtrise technique de cette société ainsi que sa recommandation par des experts ont aussi joué un rôle important dans la prise de décision. Avec déjà plus de 100 000 ouvrages stabilisés en France et 1 700 chantiers effectués chaque année, URETEK® a su convainvre la profession et sa technique de reprise en sous-œuvre est maintenant devenue courante. Satisfaite de la prestation, l’usine GRAFTECH étudie un second chantier et pense prochainement le proposer à URETEK®.

Nos solutions

Les avantages

  • Intervention directe au travers de la fondation sans endommager la structure
  • Procédé économique et peu invasif contrairement aux méthodes traditionnelles
  • Pas de déménagement des occupants ou de matériels
  • Aucune vibration, excavation ou démolition
  • Pas d’excavations, ni ouvrages de soutènement
  • Rapidité et efficacité immédiate
  • Traitement efficace contre les fissures et affaissements
En savoir davantage

Les avantages

  • Traitement rapide : 30 m² traités par jour.
  • Travaux non invasifs : aucune démolition, ni excavation,
  • Peu de nuisances : pas de déménagement, pas de poussière
  • Efficace immédiatement : les résultats sont visibles en temps réel
  • Solution économique : aucun frais annexe à prévoir (démolition, rénovation…)
En savoir davantage

13 références