Renforcement d’un bassin de radoub du 18ème siècle

LE CONTEXTE

Fréquemment utilisé par les plaisanciers, le bassin de radoub de VILLEFRANCHE-SUR-MER est l’un des plus vieux de la région. Construit en 1730 dans la Darse avec des pierres de taille, cette installation a permis de bâtir et d’entretenir les galères du royaume de Piémont-Sardaigne. Long de 62 m et large de 12 m, il pouvait alors accueillir des navires de toutes dimensions.Durant la seconde guerre mondiale, il a dû être partiellement reconstruit suite à une démolition au cours d’un affrontement.

 

LA PROBLÉMATIQUE

C’est en 2009, alors que le bassin était vide, que la direction des ports a constaté l’infiltration d’eau à l’intérieur du bassin. Ces infiltrations ont été expliquées par la possible venue des eaux de mer. Cependant, cette raison n’était valable qu’à bâbord. En effet, à tribord les eaux provenaient d’anciennes fontaines et sources localisées en amont du bassin. Construit sur du remblai, ce bassin profond de 2,20 m à 3,40 m est situé en-dessous du niveau de la mer favorisant la présence d’eau à l’extérieur du bassin. L’érosion naturelle ainsi que les eaux stagnantes ont accéléré le vieillissement des maçonneries engendrant une perte de solidité des murs et des bajoyers. 

 

LA SOLUTION

Pour renforcer les maçonneries, le procédé Walls Restoring a été appliqué.

Notre intervention concernait le traitement de 180 ml au niveau des bajoyers et du dallage. Le renforcement des liants a été fait jusqu’à 1.20 m de profondeur.

Tout d’abord, des forages de 12 à 30 mm de diamètre ont été effectués suivant un maillage pouvant aller de 0.4 m  jusqu’à 1m. Ensuite, les injections ont été réalisées en colonne, c’est-à-dire du bas vers le haut avec l’extraction des tubes durant l’injection. Puis, le processus de remplissage des vides et de reconstitution des joints de la maçonnerie s’est effectué grâce à la capacité expansive de la résine.

Au final, ce chantier aura nécessité 3 jours de chantiers et 2 camions-ateliers URETEK.

Nos solutions

Les avantages

  • Traitement rapide
  • Efficacité immédiate
  • Adapté également aux maçonneries immergées ou enterrées
  • Stable dans le temps
  • Remplit les vides et agrège les éléments constitutifs de la structure
  • La résine URETEK® IDRO CP 200 possède des caractéristiques mécaniques comparables aux mortiers classiques. Elle ne se délave pas et peut polymériser dans l’eau
En savoir davantage

18 références