Un fontis résorbé sur une ligne SNCF

 

Contexte

En mars 2018, un fontis est apparu sur ce tronçon de voie ferrée reliant Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port. Datant de 1886, ce dernier a été construit un terrain sablo-argileux. Ce type de sol a favorisé le soutirage de particules fines lors de circulations d’eau depuis la surface vers les berges de la Nive.

Les désordres risquaient d’impacter l’altimétrie de la voie sur une surface plus importante. Pour s’en prémunir, le fontis avait alors été comblé en grave ciment avant d’effectuer une consolidation de la zone par injection de résine expansive comme préconisée par le bureau d'études interne de la SNCF, en charge des diagnostics. 

Solution

La stabilisation avait pour objectif de stopper le soutirage des fines en plateforme tout en empêchant l’apparition de nouveaux fontis. Rapide à mettre en œuvre et très précise, la solution URETEK® a été retenue. Celle-ci consistait à injecter en profondeur une résine exclusive qui s’expanse fortement en comblant les moindres vides, compactant les sols avoisinants avant de durcir en 10 secondes environ. Cette réaction quasi-instantanée a permis aux techniciens d’URETEK® d’ajuster le traitement en temps réel en fonction des résultats obtenus en surface grâce à divers outils de surveillance.

En l’espace d’une quinzaine de jours, l’équipe d’intervention a ainsi traité 1 600 m3 de voie au droit des zones décomprimées jusqu’à une profondeur de 5 mètres. Le trafic a été remis en fonction dans les délais, après les contrôles d’usage de la SNCF.

 

 

Nos solutions

Les avantages

  • Intervention directe au travers de la fondation sans endommager la structure
  • Procédé économique et peu invasif contrairement aux méthodes traditionnelles
  • Pas de déménagement des occupants ou de matériels
  • Aucune vibration, excavation ou démolition
  • Pas d’excavations, ni ouvrages de soutènement
  • Rapidité et efficacité immédiate
  • Traitement efficace contre les fissures et affaissements
En savoir davantage

17 références