Comblement d'un vide sanitaire (Cher)

Contexte 

Cette école située dans la ville de Mehun-sur Yèvre est un bâtiment construit en ossature métallique sur un vide sanitaire de 60 cm. La surface au sol est de 464 mau rez-de-chaussée. Les dalles BA sur bac acier sont portées par des poutres métalliques servant de tirant entre les poteaux. Suite aux études géologiques, le sol présent sous la construction s'est révélé être de nature Argilo sableux. 

Problématique

L'humidité est la principale cause du sinistre. Une forte oxydation sur la façade Ouest et Est a affaibli la jonction métallique des poutres/poteaux de la structure métallique, provoquant leur rupture et l'affaissement de la dalle jusqu'à environ 5 cm. 

 

Solution 

La solution Cavity Filling® a donc été mise en place afin de combler le vide sanitaire en comprimant le volume des agrégats. Cette technique a permis à la dalle de retrouver sa portance avec le conglomérat obtenu après injection. 

► Préalablement aux travaux de soufflage de l'argile expansée et aux injections de résine, il a été nécessaire de faire un relevage des poutres par vérin hydraulique afin de les remettre à l'horizontale et de les fixer aux poteaux de la structure métallique. Ensuite, le vide sanitaire a été rempli avec des billes d'argile expansée jusqu'à 95% de son volume. Ces billes sont transportées par camion et projetées via un tyau de 10 cm de diamètre. 

► Avant les injections de résine, le vide sanitaire a été refermé avec un mur en parpaing. Afin d'assurer un comblement maximum, des billes d'argiles ont été ajoutées à la main avant la construction du dernier rang de parpaing fermant complètement le vide sanitaire. 

Les injections ont ensuite été réalisées à différents endroits. A savoir, par les murs de soubassement en périphérie du bâtiment, puis par la dalle du RDC avec un maillage de 1,5 m (diamètre de percement entre 6 à 12 mm). 

LES + URETEK

La solution idéale pour combler les vides sanitaires. 

Nos solutions

Les avantages

  • Clavage parfait grâce aux caractéristiques fortement expansives de la résine.
  • Aucun retrait au niveau du clavage.
  • Mise en sécurité très rapide des zones à risque.
  • Les billes d’argile sont propulsées et injectées à sec afin qu’il n’y ait pas d’injection d’eau dans la cavité pendant les travaux.
  • Possibilité de n’injecter la résine que dans la partie supérieure de la cavité. Cette caractéristique permet d’une part, de ne pas modifier les circulations d’eau dans la cavité et d’autre part, de réduire les coûts d’intervention sur la quantité de résine formant la matrice du comblement.
  • Possibilité d’excaver ou de forer l’amalgame résine/billes d’argile avec des moyens classiques.
En savoir davantage

15 références